la storta1C'était un samedi, 29/02/2020 à 15h30. Les rayons du soleil émanaient du lac Kivu. A notre surprise, il n’avait pas plu. Une procession d’une dizaine de prêtres Jésuites et diocésains se dirigeait vers une nouvelle maison de prière. Entrée solennelle avec des chants, mais pas de génuflexion, pas d’encensement, mais l’on sent la nouveauté. Nous nous dirigeons tous vers ce havre de prière. Après les salutations du président de procession-évènement-prière, vint alors la bénédiction de l’eau, suivie de l’aspergement des murs de notre maison de prière, de l’autel de sacrifice, de toute l’auguste assemblée… Tout est significatif. Tout nous invite à faire nôtre cette cérémonie. La messe continua comme d’habitude, avec les lectures, l’homélie, les prières universelles…

Les lectures du jour venaient de Néhémie 8,2-4a.5-6.8-10 ; de la première lettre de saint Pierre 2,4-9 ; et de l’évangile selon saint Luc 19,1-10. Pendant l’homélie, le célébrant principal nous invita à rendre grâce au Seigneur pour cette nouvelle maison de prière. Il nous annonça alors le nom de la Chapelle : La Storta. La Storta très cher à Ignace et à ses premiers compagnons en route vers Rome. La Storta qui nous indique que Dieu nous sera favorable. La Storta qui nous invite à servir Dieu. La Storta qui nous invite à entrer dans une relation affective avec notre Maître et Seigneur. Le Père Anicet SETAKO, SJ est le premier préfet de cette maison de prière!

De la première lecture on pouvait entendre des paroles comme « Ce jour est saint pour le Seigneur, votre Dieu! Ne soyez pas tristes, ne pleurez pas! » Ou encore « Allez, mangez des viandes grasses, buvez des boissons douces et faites porter sa part à qui n'a rien de prêt. Car ce jour est saint pour notre Seigneur! Ne vous affligez point : la joie de Yahvé est votre forteresse! » Et de la deuxième lecture, l’écho était de nous approcher de Jésus Christ, la pierre vivante, rejetée par les hommes, mais choisie, précieuse auprès de Dieu. Cette lecture nous invitait aussi à nous souvenir de que nous sommes appelés, comme pierres vivantes, à contribuer à l'édification d'un édifice spirituel, pour un sacerdoce saint, en vue d'offrir des sacrifices spirituels, agréables à Dieu par Jésus Christ. La rencontre de Jésus avec Zachée nous ouvre la possibilité d’inviter Jésus venir loger chez nous, lui qui est venu chercher ceux et celles qui étaient perdus.la storta inaug1

L’autel du sacrifice fut béni. Le tabernacle lui aussi. Cet autel serva alors au sacrifice de notre Seigneur, sacrifice vivant et saint. On sentait la présence de notre Maitre et Seigneur. Qu’avons-nous payé pour mériter cela ? C’est la gratuité, la grâce de notre Seigneur.

A la fin du sacrifice, le célébrant remercia toute personne qui a contribué à la construction de ce nouveau bijou qu’est la chapelle. Elle est un beau bijou ! Il remercia ensuite le Père Tite MUTEMANGANDO, SJ, qui, à l’appel du feu Mgr Jean Damascène BIMENYIMANA, conçut et entreprit le projet de cette maison de prière. Le célébrant aussi nous communiqua que le Père Tite, après douze ans comme Maître des novices, allait recevoir une autre mission. Le nouveau Maître des novices fut aussi présenté à l’assemblée en la personne du Père Bernard KARERWA, SJ.

Ce fut alors le tour du Père Maître sortant de parler aux gens venus de près et de loin. Il remercia le Seigneur qui lui a été favorable pendant tout son temps au noviciat. Il remercia la Compagnie de Jésus qui lui avait envoyé au noviciat. Il remercia le diocèse de Cyangugu qui a bien travaillé avec lui. Il remercia toute personne qui a contribué d’une façon ou d’une autre!

L’esprit étant bien nourri de la parole, du pain et du sang du Christ, le corps a besoin aussi des forces neuves. Ainsi, nous dirigions-nous vers la salle de réception où un bon repas nous attendait. Ce fut le temps d’échange, de partage de joie, des paroles différentes. Des amis du noviciat, des amis du père Tite lui remercia pour son attention aimante à toute personne qu’il a rencontrée. Parmi ses amis, je pouvais repérer la communauté sacerdotale de la paroisse cathédrale de Cyangugu, les religieux et religieuses de Cyangugu, les novices –qui sont aussi ses compagnons, les voisins et voisines, les constructeurs de la chapelle, et bien sûre le diocèse de Cyangugu représenté par Mgr Prudence RUDASINGWA. Toute personne qui prenait la parole chantait les prouesses du Père Tite.

la storta inaug4Des cadeaux affluaient! Le nouveau maitre des novices et supérieur de communauté, Père Bernard, au nom de la communauté offrit au père Tite une vache!

Je parlais du célébrant principal pendant la messe. Celui-ci n’est autre que le Père Jean Baptiste Ganza, SJ, Supérieur régional. C’est lui aussi qui clôtura les cérémonies en remerciant encore le père Tite pour son dévouement pendant tout le temps qu’il a passé au noviciat. Il remercia aussi le père Bernard d’avoir accepté la mission de prendre la relève. Il présenta aussi le socius du maitre des novices –Jean Damascène BAVUGAYABO, SJ. Il conclut la soirée avec la bénédiction, et on rentra tout joyeux et reconnaissant. Pour la Plus Grande Gloire de Dieu.

P. Jean Damascène BAVUGAYABO, SJ

Pray With us

praywithusIgnatian Spirituality

Pray As You Go

Become a Jesuit

becomeajesuit2Do You Have a Calling to Serve Christ?
Learn More

Support Our Work

makeadonationMake a difference, Make a DONATION

 

Connect with Us

Call Us: +250 789 969 587
Email: info.sjrwb@gmail.com